Métier de Soudeur

Métier de Soudeur

Description et qualités attendues

Le soudeur intervient sur différents types de chantiers ou encore en atelier. Seul, ou en équipe, il réalise des travaux d’assemblage de pièces métalliques plus ou moins imposantes. Ces pièces, usinées à l’avance par des chaudronniers ou des tuyauteurs, sont d’aspects et usages bien divers (tuyaux, brides, plaques de tôle etc.).


Avant d’effectuer toute soudure, le soudeur s’équipe de protections réglementaires, à savoir : un masque, une combinaison, des gants et des chaussures de sécurité. Il effectue ensuite un travail de préparation des pièces à souder : il est en effet nécessaire de les décaper et les dégraisser en amont.


Au cours d’une intervention, le soudeur est amené à employer différentes méthodes de soudure. Il peut travailler au chalumeau (soudure par flamme), à l’arc électrique ou au laser (le courant génère la chaleur nécessaire). L’intensité du courant ou de la flamme ainsi que la distance entre l’appareil de soudage et l’objet permettent au soudeur de contrôler la vitesse de soudage.


Après une soudure, la tâche n’est pas terminée. En effet, une soudure doit ensuite être nettoyée pour mieux l’examiner et éventuellement lui déceler un défaut. Une fois propre, le soudeur la polit avec minutie pour lui donner un aspect plus esthétique.


Un soudeur effectue un travail de précision et sait adapter sa technique et ses outils en fonction du type d’assemblage et du secteur d’activité pour lequel il intervient (automobile, aéronautique, nucléaire, pétrole, agroalimentaire, etc.).


On attend d’un soudeur qu’il soit minutieux, méthodique et très manuel. Il faut être en mesure d’intervenir en autonomie dans un environnement de travail souvent peu confortable (bruit, odeur, gaz et poussière, confinement, position debout prolongée).


Concrètement, si le métier vous intéresse, il vous faudra une très bonne connaissance des matériaux (différents métaux) avec lesquels vous allez composer, savoir lire des documentations techniques et surtout maîtriser un ensemble de techniques de soudure variées. Ce sont ces compétences qui sont attendues car elles vous permettront de façonner un produit durable et de qualité. Voilà comment développer un profil intéressant aux yeux des recruteurs.


C’est très important, car aujourd’hui l’automatisation permet aux robots de rivaliser avec une majorité de soudeurs aux compétences disons « standards ». En revanche, les soudeurs spécialisés ou ayant un profil avancé sont très recherchés.


Évolutions possibles

En fonction du secteur vers lequel il souhaite s’orienter, un soudeur peut se spécialiser sur une technique en particulier. Après quelques années d’expérience, il peut évoluer vers un poste de responsable d’équipe.


Soudeur en intérim

Les missions proposées peuvent impliquer un déplacement du candidat loin de son domicile (par exemple dans le cas d’une intervention sur une plateforme pétrolière). De plus, il faut être en mesure de travailler selon les cycles jours/nuit avec d’autres équipes. Si vous disposez d’une bonne expérience et des habilitations nécessaires, votre profil saura séduire.


Études et formation

De nombreux CAP permettent une première approche du soudage :

  • CAP métiers de la fonderie
  • CAP réalisation en chaudronnerie industrielle
  • CAP outillage en moules métalliques
  • CAP serrurier métallier


Pour la suite, il existe des Bac Pro orientés sur des formations de technicien outilleur ou d’usinage, ou encore de chaudronnerie industrielle.


Si vous visez des études supérieures ou post Bac, il existe par exemple le BTS fonderie ou encore le BTS CRCI (conception et réalisation en chaudronnerie industrielle).


Enfin, sachez qu’un employeur exigera différentes habilitations de soudage selon le poste pour lequel vous candidatez (ISO 9606-1, ISO 9606-2, CM, AIR, GAZ).