L’intérim écoresponsable : qu’est-ce que c’est ?

L’intérim écoresponsable : qu’est-ce que c’est ?

Les problématiques environnementales nous concernent tous. Chaque secteur d’activité doit innover afin de trouver des moyens de réduire son empreinte carbone et le travail temporaire a aussi son rôle à jouer.


Un secteur déjà très bon élève

Parmi tous les secteurs d’activité, l’intérim et plus largement les ressources humaines font office de modèles. En effet, de par leur activité de service, ces métiers ne produisent que très peu de déchets en comparaison de ce qui peut se faire dans certaines industries ou bien dans le secteur du BTP par exemple.



Les pistes d’amélioration

Aujourd’hui, la production de déchets dans l’intérim provient de trois grands axes. Dans un premier temps, le travail administratif produit beaucoup de papier. Il s’agit du principal axe sur lequel le secteur cherche à s’améliorer. 

Dans un second temps, les déplacements du personnel des agences et des collaborateurs intérimaires consomment une quantité importante de carburant.

Enfin, l’activité des agences consomme de l’énergie notamment électrique.


Vers un secteur 0 déchet ?

Cependant, le secteur a déjà commencé à s’organiser pour rendre son activité la plus propre possible. La digitalisation qui opère dans les agences permet de faire le ménage sur les bureaux des conseillers et favorise l’échange réel avec les candidats.

Les déplacements sont réduits grâce à des relations personnelles à distance gérées par des applications de prise de rendez-vous et de gestion des disponibilités. De plus, les agences investissent toujours plus dans des véhicules moins polluants et se tournent vers les voitures électriques ou hybrides.

Concernant les agences, un soin particulier apporté à l’isolation et à la conservation thermique des murs permet d’économiser sur le chauffage et la climatisation.


L’intérim ne se repose donc pas sur ses acquis ! Très bon élève aujourd’hui, il est certain que ce secteur apportera aux services RH des autres entreprises sa sensibilité et sa maitrise du développement durable.